Terminator, le jour d’après

On n’enterre pas un robot.

C’EST QUOI ?

Un morceau d’Histoire des comics, à double titre, car il s’agit à la fois de la toute première œuvre séquentielle illustrée par Alex Ross, et du préquel en B.D. de l’un des films les plus marquants du cinéma de Science Fiction. Situé dans la ligne temporelle du premier Terminator, cet album raconte comment John Connor et la Résistance ont vaincu l’unité centrale Skynet avant qu’elle ne réussisse à envoyer un T-800 en 1984… 

LES ÉDITIONS

Terminator, le jour d’après est publié en Édition Hardcore (grand format à couverture cartonnée), 120 pages couleur. Une édition limitée à 250 exemplaires avec couverture alternative et logo Terminator original ‘TechNoir’ est également proposée par Original Comics.

Terminator, le jour d’après – Ed. Hardcore

Terminator, le jour d’après – Ed. limitée ‘TechNoir’

acheter

POUR QUI ?

Pour les fans de Terminator, d’Alex Ross, les amateurs de Dark Synthwave, de S.F., d’esthétisme « néon & chrome » et ceux qui ont connu Starfix.

DE QUOI ÇA PARLE ?

« L’humanité est en train de perdre la guerre contre les machines. Mais John Connor, chef de la Résistance, continu de poser problème à Skynet et ses Terminators. Alors que l’unité centrale enclenche une ultime opération de nettoyage, Connor et ses troupes découvrent l’emplacement du cœur de Skynet et donnent l’assaut… »

POURQUOI ON L’AIME ?

Pour ses planches, bien sûr, exhumées presque 30 ans après et demeurées inédites en France jusqu’à la sortie de cet album. Pour son aspect rétrospectif sur les débuts de carrière d’Alex Ross, qui écrit une postface sincère et captivante expliquant les conditions dans lesquelles il a réalisé ce qui sera son tout premier comic book. Ron Fortier, lui, écrit une préface passionnante retraçant la genèse de cette œuvre qui restera la première (et, à ce jour, unique) représentation graphique de l’ultime affrontement entre la Résistance et Skynet. Pour le T-800, immense icône, né dans un film qui restera le point d’orgue de la S.F. exubérante et rentre-dedans d’une fin de siècle ébouriffante.


 

TERMINATOR, le jour d’après

Scénario : Ron Fortier

Dessins : Alex Ross

Collection : REPLAY

Origine : États-Unis

acheter